Contactez nous au
04 67 64 00 17

Retraite / Loi Madelin

La retraite est une des problématiques les plus complexes de la protection sociale.

Il est aujourd’hui rentré dans les mœurs que chacun devait mettre en place un complément et que celui-ci deviendrait dans le temps la part essentielle de nos ressources futures.

Quels sera le montant de ma retraite de base ? Quel somme dois-je cotiser pour m’assurer un montant de revenus décent ? sont les questions de base à se poser mais encore faut il pouvoir trouver les réponses….
Bien que nous ayons de plus en plus d’éléments pour évaluer les futurs montants des pensions, ceux-ci ne deviennent concrets que lorsque l’on approche de l’âge fatidique.

Lorsque l’on est plus jeune il demeure encore trop d’incertitudes pour évaluer un montant cohérent. Manque de visibilité sur les revenus, conditions de vie sont autant d’obstacles qui nous empêchent de nous projeter.
Une chose est pourtant certaine : le passage à la retraite entraîne une baisse importante de revenus si l’on ne prévoit rien.

LA SOLUTION idéale n’existe pas. Il convient de multiplier les systèmes (immobilier, rente viagère, capital) car, au fur et à mesure des évolutions de marché, la donne change.

La Loi Madelin offre la possibilité aux travailleurs non salariés de se constituer un complément de revenus viagers dès le départ en retraite et ce tout en bénéficiant d’une déduction fiscale.

Ainsi on répond d’ores et déjà à 2 problématiques :

  • La longévité du besoin de revenus : vous serez en phase retraite pendant un certain nombre d’années (nombre d’années que personne n’est en mesure de connaître) mais, ce qui est sûr, c’est que pendant toutes ces années il faudra un complément de revenus. L’avantage de la rente est tout simplement d’être viager sans rapport avec une bonne gestion du capital ou la pérennité de revenus immobiliers qui n’ont pas pour possibilité d’être garantis.

 

  • La rentabilité immédiate : lorsque vous effectuez un versement, celui-ci est déductible de l’impôt à hauteur de votre tranche marginale d’imposition. Ainsi en versant 1 000€ et en ayant une tranche d’imposition à 30%, l’économie s’élève à 300€ d’impôt. En pratique le coût sera donc de 700€ pour 1000€ investit.

Ainsi lorsque l’on choisira son contrat de retraite Loi Madelin, il conviendra de s’attacher non seulement aux aspects techniques du contrat en lui-même (comment est déterminé le montant de ma rente, comment sera-t-elle revalorisée,…..) mais aussi aux aspects financiers (quel type de support sélectionner en fonction de mon attente, à quel moment dois je investir, est il judicieux d’augmenter mes versements)

Les compagnies ont toujours une solution à vous suggérer mais est elle réellement la bonne ou du moins celle qui vous correspond ?

C’est ce qu’il convient de déterminer ensemble en replaçant votre problématique personnelle au cœur du débat.

RETOUR