Contactez nous au
04 67 64 00 17

Prévoyance / Profession de santé

Comme indiqué précédemment, les professionnels de santé constituent une des bases de notre spécialisation. Très convoités par les compagnies d’assurances, vous êtes soumis à de nombreuses sollicitations et ce à toute époque de l’année. Toujours un contrat miracle à vous présenter, des franchises de plus en plus courtes, de tarifs de plus en plus bas, des contrats toujours plus spécialisés en fonction de votre profession.

Le marketing et les sollicitations commerciales font leur bonhomme de chemin et vous font de temps en temps changer de contrat.

Mais vous êtes-vous posé la question de ce vous souhaitiez VOUS et de ce qui peut réellement être important pour vous dans le cadre d’une profession spécifique ? Quelles sont les statistiques d’arrêt de travail ou d’invalidité de votre profession ?

Un exemple : 20% des arrêts de travail et 40% des invalidités des médecins libéraux sont générés par des pathologies psychiques (sources Carmf). Dépressions et burn out notamment semblent faire des dégâts importants dans le cadre des professions médicales. Néanmoins 90% des contrats du marché dit « spécifiques aux professions médicales » excluent ce type de pathologies.

Que pensez d’un contrat dit spécifique qui exclurait 20% des arrêts de travail et 40% des invalidités de la profession en question ?

Et ce n’est qu’un exemple.

Les commerciaux de grandes compagnies d’assurances ont prôné pendant des années le fait qu’un barème d’invalidité pour déterminer le taux de celle ci était la seule garantie pour être correctement indemnisé. Ils viennent aujourd’hui nous indiquer que leurs nouveaux contrats présenteront une expertise car elle est plus favorable au client.

Que faut- il en penser ? Qu’en est-il de leur ancien contrat ? Sera-t-il modifié ou restera-t-il sur le régime le plus défavorable pour le client ?

Qu’en est-il de vos couvertures d’emprunt ? Sont-elles soumises au même régime ?

Que penser des contrats qui affichent un barème en annexe alors qu’une petite phrase des conditions générales explique que ce barème ne s’appliquera que dans quelques cas particuliers ?

Même si les conditions générales d’un contrat de prévoyance pour profession médicale ou paramédicale peuvent paraître semblables, il va de soit qu’un seul mot ou groupe de mot peut générer un écart important de prestation. Cet écart sera bien sûr accru par la durée de versement de celle-ci.

Exemple : 2 médecins spécialistes de 35 ans ayant souscrit une rente d’invalidité de 5000€ mensuel se retrouvent en invalidité. Ayant l’un et l’autre souscrit un contrat dit spécifique à leur profession ils ne comprennent pas pourquoi le montant de la prestation qui leur est versée est différent.

Le premier touche 3 750€ mensuel et le second 2 000€. Pourquoi ?

La définition de l’invalidité professionnelle était différente dans leur contrat. Dans le contrat du second il était indiqué que l’on tiendrait compte de « sa capacité à exercer une autre profession » ce qui a abouti à un taux d’invalidité moindre. Autre point, le mode de détermination de la rente finale était différent.

L’écart de prestation est de 672 000€ sur la durée (jusqu’à 67ans).

C’est en résumé le prix de leurs résidences principales. Malheureusement le second spécialiste ne s’était pas non plus posé la question de sa couverture d’emprunt…..

Il se retrouve à continuer de rembourser un prêt immobilier en totalité, alors que son confrère bénéficie en plus de sa garantie de revenus d’une prise en charge de 50% de ses mensualités d’emprunts.

Ecart de prestation sur les 25 ans d’emprunt 420 000€

Nous en sommes à 1 092 000€ de différentiel de prestations !

Les choses peuvent aller vite voire très vite. Comme vous le savez, l’état Français ne vient pas au secours des libéraux et vous avez donc tout intérêt à conforter votre protection. Certes, les informations qui vous sont données par les différents prestataires peuvent sembler intéressantes et même convaincantes, mais n’oubliez pas que vous serez seul à assumer vos choix et surtout l’incidence éventuelle de ces choix.
Gardez à l’esprit qu’une éventuelle interprétation des conditions générales de vente ne jouera pas forcément en votre sens en cas de sinistre.

Conscients de l’importance de ces dispositions générales et de leur impact sur une possible indemnisation, nous faisons en sorte de vous expliquer le plus simplement, quels sont les points essentiels dans un contrat d’assurance tout en prenant en compte vos attentes personnelles.

Vous dire ce qu’il faudrait faire pour que vous décidiez ce que vous souhaitez faire est notre objectif.

RETOUR